RDC: WASHINGTON DÉNONCE UN MASSACRE RÉSUMÉ DE CIVIL