MOÏSE KATUMBI : « SI CERTAINS S’OPPOSENT AUX NOMINATIONS, ILS SONT LIBRES DE QUITTER LE RASSEMBLEMENT »