Pour l’opposant, ce n’est pas non plus la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi toujours retenu à Bruxelles depuis son décès le 1er Février qui serait à la base de cette situation. « Son corps est encore bloqué en Europe à cause du président Kabila et la Majorité présidentielle qui ne veulent pas donner une place pour enterrer le président Tshisekedi », a-t-il accusé.

Et comme il en a maintenant l’habitude lors de ses différentes sorties médiatiques, Moïse Katumbi a donné un « conseil » au chef de l’État. « Nous avons besoins des élections, nous avons besoins que cet accord soit appliqué le plus vite possible pour donner la légitimité à toutes les institutions ».

Aux frondeurs du Rassemblement, il y a eu consensus sur la désignation de Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi. « Quand on est pas d’accord avec sa plateforme, on ne quitte pas avec sa signature ».

Quant à Katebe Katoto, son frère ainé qui conteste le choix du fils d’Etienne Tshisekedi au poste du Premier ministre de transition, « nous sommes en démocratie, il est libre de faire son choix, moi je reste constant, je reste avec Félix Tshisekedi… »

Moïse était très en forme ce matin sur Rfi