LA NOMINATION DE BRUNO TSHIBALA EST «UNE ENTORSE À L’ACCORD DU 31 DÉCEMBRE», SELON LA CENCO