DOSSIER KATUMBI : SES AVOCATS ENTENDUS PAR LES ÉVÊQUES